Financer sa création d’entreprise

La méthode la plus courante pour financer sa création d’entreprise est d’avoir recours à un prêt classique, accordé par la banque. Mais il existe en complément de nombreux coups de pouce encouragés par des organismes, des associations ou par l’État, auxquels vous pouvez prétendre. Étude de marché et business plan sont autant d’étapes par lesquelles il faudra préalablement passer afin de prouver à vos investisseurs la force de votre projet.

Les coups de pouce de l’État

L’État contribue à initier une culture entrepreneuriale toujours plus vive en proposant des aides publiques à la création d’entreprise. Celles-ci se répartissent selon trois types :

  • Les aides sociales comme l’ACCRE (Aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d’entreprise) permettent de bénéficier d’exonérations fiscales et de percevoir des allocations. En complément, il existe également l’ARCE (Aide à la reprise ou à la création d’entreprise) qui offre cette fois-ci au bénéficiaire la possibilité de percevoir la moitié de ses indemnités chômage restantes. Il peut ainsi se constituer une petite épargne qu’il touchera le jour de sa création d’entreprise. Sachez toutefois que pour bénéficier de ces aides il faut impérativement être inscrit au Pôle Emploi. Enfin le NACRE (Nouvel accompagnement pour la création d’entreprise) fournit un accompagnement personnalisé et un prêt (jusqu’à 10 000 euros) pour encourager les démarches.
  • Les aides fiscales vous permettent de profiter d’exonérations fiscales ou d’allégement de charges sous certaines conditions.
  • Les aides financières se traduisent par des primes d’aides à la création d’entreprise avec la possibilité de faire des demandes d’aides régionales en supplément et d’obtenir des prêts à taux zéro.

Le financement participatif

Avoir recours au crowdfunding pour financer un projet professionnel est de plus en plus courant. Ce concept consiste à collecter des fonds via une plateforme internet, comme KissKissBankBank ou Ulule pour les plus connues. Il faudra au préalable bien préparer sa campagne afin qu’elle soit attractive et séduise un public large. Différentes formes de contributions sont possibles :

  • Le reward crowdfunding est un don du financeur sans contrepartie (ou en échange d’une compensation symbolique avec éventuellement une option de précommande/prévente)
  • Le crowdequity, c’est lorsque le financeur participe aux fonds propre de la société
  • Et le crowdlending signifie que le financeur fait un prêt

Les tremplins

Il existe aussi de nombreux concours nationaux et régionaux visant à encourager les projets de création de société. L’intérêt est ici d’encadrer les démarches innovantes et d’aider les jeunes entrepreneurs à se lancer.Talents de la Création d’Entreprise, Moovje, Défi jeunes et bien d’autres proposent aux gagnants accompagnement, coaching et dotations, qui sont autant de coups de pouce prometteurs et stimulants.

Réalisez des économies sur vos coûts fixes

N’oubliez pas une partie non négligeable de la création d’entreprise qui est celle du choix des bureaux professionnels. Sachez qu’il est tout à fait possible de réaliser des économies qui seront autant de frais en moins à investir pour vous lancer. La location de bureaux en centre d’affaires en est une parmi d’autres, permettant de minimiser les frais d’aménagement. Grâce à un système de mutualisation des frais, vous n’aurez pas à investir dans l’équipement (mobilier, ordinateur, internet, ligne téléphonique, etc.) qui sera compris dans votre forfait à moindre coût. De plus vous pouvez y domicilier votre entreprise, louer un bureau, une salle de réunion ou de visioconférence selon vos besoins à la journée, à la semaine, au mois ou à l’année. Pour démarrer, cette option peut être un bon soutien, car elle vous évite toute forme d’engagement sur le long terme et vous laisse le temps de prendre un peu de recul sur votre création d’entreprise avant d’envisager la suite.

Les différents frais liés au rachat de crédit immobilier

rachat de crédit immobilier

Plusieurs sont les frais que l’emprunteur doit payer, en cas de rachat de crédit immobilier. Ainsi, il doit payer les indemnités en cas de remboursement anticipé (IRA) ou pénalités. Elles constituent le total des 6 mois d’intérêts si elles ne peuvent pas dépasser les 3 % du capital restant dû. Un autre frais à payer est le coût de la garantie. En cas d’hypothèque, l’emprunteur doit s’acquitter de frais de main levée et anticiper la mise en place d’une nouvelle garantie. Si la garantie actuelle est une caution, l’emprunteur récupère 75 % du fonds mutuel de garantie, qu’il a versé lors de la souscription du premier crédit. Les frais de dossier ne sont pas en reste, qui sont redevables à la banque qui rachète le crédit en question. Cependant, s’il s’agit d’une renégociation de crédit immobilier avec la banque actuelle de l’emprunteur, il n’aura pas à payer les différents frais du rachat de crédit immobilier (IRA, frais de dossier et de garantie). Lire plus …

Une nouvelle manière originale de faire des économies

pot commun

Si pour certains, gérer un budget se fait tout naturellement, d’autres doivent suivre des cours pour ce faire. Se retrouver dans le rouge à la fin du mois à cause d’une mauvaise appréhension des dépenses : c’est devenu le lot quotidien de la plupart des Français. Et les prestations des banques ne tendent pas à faciliter les choses. Leur commission semble augmenter de jour en jour. Heureusement, il existe une autre solution simple et pratique pour administrer ses finances : la cagnotte en ligne.

Comment ouvrir un compte ?

Pour ouvrir un compte de cagnotte en ligne, vous devez vous inscrire sur les plateformes spécialisées. À l’image de lepotcommun.fr, elles sont nombreuses actuellement.

L’inscription est 100 % gratuite. Il en est de même pour la gestion du compte. Et chaque pot commun sera personnalisé en fonction des envies et des besoins de celui ou celle qui l’ouvre : délai de versement, nom du pot, descriptif, règles de confidentialité, etc. Quelques informations vous seront demandées par la page dès l’ouverture du compte : nom et prénom, appellation du pot commun, la finalité du projet, et bien d’autres encore. Il suffira de quelques clics pour tout faire. La démarche ne vous prendra pas plus que 10 minutes. Et vous n’aurez pas besoin d’être un expert en informatique pour ce faire. Les prestataires ont pris soin de la navigabilité de leur plateforme afin de vous simplifier les choses.

Vous aurez droit à l’unique code d’accès de votre cagnotte. Cela vous servira entre autres pour la gestion des fonds disponibles. Mais faites attention à la confidentialité de ces informations. Il en va de la sécurité de votre pot commun. Une fois l’inscription faite, il ne vous reste plus qu’à verser votre argent.

Les avantages de la cagnotte en ligne

Si la cagnotte en ligne s’est fait une place de choix sur le Net depuis quelques années, c’est bien grâce aux nombreux avantages qu’elle présente. En outre d’être facile à utiliser, elle permet entre autres une meilleure gestion de ses fonds, le tout gratuitement. En effet, le versement comme le virement de la somme disponible dans la cagnotte ne sont pas soumis à des frais. Mais attention, pour un retrait par virement, il y aura une latence de 48 heures en moyenne.

Par ailleurs, les plateformes de ce genre travaillent en collaboration avec des sites de e-commerce. Aujourd’hui, l’argent disponible dans un pot commun peut être directement utilisé sur près de 500 enseignes et 17 000 points de vente. Encore une fois, la démarche est gratuite. Et cette fois, la libération des fonds n’est pas soumise à un délai d’attente.

Enfin, sachez que vous avez la possibilité de partager le lien de la cagnotte sur les différentes plateformes de discussion. Cette publicité pourra vous aider à renflouer la caisse. En effet, avec le pot commun, tout le monde peut participer, à la hauteur de leur possibilité financière. C’est d’ailleurs une prestation qui intéresse grandement les associations et les groupes d’amis qui souhaitent organiser une fête. La réussite de votre cagnotte en ligne dépendra de la manière dont vous saurez la vendre.