Comment choisir son courtier en ligne ?

Si vous avez choisi de commencer à investir dans la bourse, il vous faudra trouver le meilleur site pour ouvrir votre compte. Il existe plus d’une dizaine d’entreprises qui propose leurs services en ligne. Toutefois avant de faire votre choix, voici quelques conseils qui pourraient vous aider.

Se tourner vers des courtiers qui offrent des services complets et qui sont disponibles à tout moment

Pour les personnes ayant une connaissance de base de la bourse, les conseils d’un professionnel seront très importants. Certains sites proposent d’ailleurs de donner des conseils aux investisseurs. Cela aura pour but de les aider à faire les bons placements et à se familiariser. Préférez ces sites, car les conseils des courtiers vous aideront à prendre le moins de risques possible et à protéger votre investissement.

De plus, il est important de pouvoir joindre le site à tout moment. Donc, essayez plusieurs fois dans la journée et surtout pendant les heures de grande affluence. Vérifiez aussi s’il y a des pannes techniques et le temps nécessaire pour le chargement de la page.

Les autres alternatifs possibles

Pensez aussi à vérifier les alternatives possibles au cas où vous ne seriez pas devant votre ordinateur pour contrôler vos actions. Certaines entreprises en ligne ont mis en place des dispositions comme le passage d’ordre par clavier de téléphone ou par fax.

Et si vous prenez ces options, assurez-vous d’en connaitre le prix avant. Bien souvent, leur prix est différent des ordres passés sur internet. Et surtout privilégier un site de courtier ayant une bonne réputation.

Choisir un site qui propose des services de qualité

Un petit tour rapide des sites de courtier vous donnera aussi une idée sur leur commission. Ce détail peut bien entendu vous aider à faire votre choix. Toutefois, il ne faut pas qu’il soit le seul critère que vous prendrez en considération. Il se peut qu’elle soit plus basse, mais que la qualité des services ne soit pas la même que sur un site avec une commission de seulement quelques euros de plus.

Vérifier le montant minimum à l’ouverture d’un compte

Regardez aussi le montant minimum demandé par l’entreprise à l’ouverture d’un compte. Certains demandent des sommes assez élevées comme capital pour un compte premium.

Un bon site de courtier doit également pouvoir répondre de manière claire et précise à une requête d’un client. Donc avant de faire votre choix, appelez le service clientèle pour une question.

Si vous êtes satisfait alors, ouvrez votre compte et commencez à investir. Parmi les sites les plus populaires, vous trouverez Binck.fr, qui propose un très bon service aux clients.

Les taux continuent de monter, mais restent encore attractif

crédit immo

Vous envisagez d’investir dans la pierre ? De devenir propriétaire de votre résidence principale ? Souscrire un crédit immobilier peut s’avérer compliqué compte tenu du fait que les taux d’intérêt semblent continuer de grimper. Pour y voir plus clair, vous pouvez d’ailleurs visiter cette page.

Mais pas de panique de toute façon : cette hausse demeure relative et ne doit pas vous freiner dans vos ambitions. Eléments d’explication.

Les conséquences d’une année 2016 prolifique

L’année 2016 aura été historique en termes de taux d’intérêt du crédit immobilier. En effet, des chiffres records ont été atteints tout au long de l’année. Au mois de novembre dernier, les acheteurs empruntaient au taux d’1,31%, un pic jamais atteint.

Le fait est que les banques, ce même mois, avaient déjà décaissé 216 milliards d’euros pour octroyer un crédit immobilier à leurs clients. En comparaison, les décaissements de tout 2015 ne s’étaient élevés qu’à 203 milliards d’euros, un chiffre déjà hors normes. Plus d’informations sur Les Echos.

Il semblait dès lors difficile de descendre plus bas. C’est pourquoi de nombreux acquéreurs, tout au long de l’année, ont profité de ces chiffres exceptionnels pour emprunter à moindre coût et ainsi devenir propriétaires.

Crédit immobilier : un début 2017 sur les chapeaux de roue

Très naturellement, une légère hausse des taux s’est faite sentir dès la fin de l’an dernier. Ainsi, en décembre, ils remontaient autour d’1,34%. Une progression qui n’a pas connu d’inversion depuis lors, puisqu’en mars les chiffres atteignaient 1,49% en moyenne. Pourtant, le premier trimestre 2017 a vu le marché du logement continuer à prospérer.

Le crédit immobilier a toujours le vent en poupe, pour la simple et bonne raison que cette augmentation du coût de l’emprunt n’est pas brutale. Si effectivement, il y a une hausse, elle n’est donc pas suffisante pour décourager les acheteurs potentiels, qui continuent de profiter de pourcentages toujours relativement bas.

Un phénomène qui s’explique notamment par le fait que l’épargne traditionnelle n’est plus aussi rémunératrice qu’elle a déjà pu l’être. Avec par exemple un taux du livret A passé sous la barre symbolique d’1% à 0,75%, les petits comme les grands épargnants souhaitent faire fructifier leurs économies en plaçant ces dernières dans le logement.

Le marché de l’immobilier a toujours été une valeur sûre, et le reste encore aujourd’hui. C’est pourquoi la dynamique enregistrée en 2016 ne se tarit pas en 2017. L’avenir proche semble donc plus ou moins similaire aux derniers mois.

Comment prédire l’avenir ?

Mais peut-on réellement prévoir ce qui va se produire d’ici la fin de l’année, et ce qui risque d’arriver en 2018 ? Il existe une donnée majeure, une certaine inconnue qui pourrait changer la donne : le résultat imminent des élections présidentielles.

Si l’arrivée du nouveau président américain et le Brexit auraient pu provoquer des changements sur le marché du logement en France, leur impact s’est dans les faits avéré relativement moindre. Mais l’identité du prochain président de la République risque de modifier quelque peu la donne.

En effet, recourir au crédit immobilier est possible pour les ménages qui souhaitent investir, notamment grâce à deux mesures phares ayant été reconduites jusqu’à décembre 2017 : le Prêt à Taux Zéro (PTZ) et le dispositif Pinel.

Le premier permet aux foyers les moins nantis de bénéficier d’un emprunt complémentaire dont ils ne paient pas les taux d’intérêt, laissés à la charge de l’Etat. Le second quant à lui favorise l’investissement locatif dans les immeubles neufs, en proposant des déductions fiscales aux intéressés. Cliquez ici pour en savoir plus.

Mais ces mesures, qui continuent de stabiliser le marché de l’habitation en France, risquent d’être remises en question par le futur occupant de l’Elysée. L’avenir du secteur est donc soumis à ce grand point d’interrogation.

Obtenir un crédit

Il existe une multitude de raisons qui peuvent vous conduire à un besoin de prêt d’argent. A cet effet, on trouve plusieurs établissements spécialisées dans les affaires de comptabilité et autres transactions monétaires. Le but d’acquérir un crédit étant de pouvoir réaliser ses rêves et ses projets sans se ruiner ou sans s’imposer trop de restrictions. De nos jours, on trouve des forums en ligne qui facilitent la vie. Monsieurcredit.fr par exemple est un blog finance et crédit dédié à toutes sortes de questions relatives au monde financier en général.

Pourquoi recourir à un crédit ?

Au fur et à mesure que le temps passe, on peut se rendre compte que les responsabilités s’agrandissent pourtant on perçoit le même salaire. C’est la raison pour laquelle, de plus en plus d’individus font recours à des emprunts pour pouvoir vivre décemment et réaliser tout de même certains projets. Qu’on veuille construire ou rénover une maison, aménager un jardin, partir en vacance, débuter un commerce, continuer ses études ou tout simplement acheter une voiture, toutes les raisons qui impliquent une grosse dépense sont bonnes pour s’octroyer un crédit comme l’indique le site monsieurcredit.fr. On compte donc : le crédit-bail, le crédit à la consommation, le crédit immobilier, le regroupement crédit.

le crédit-bail : c’est une transaction sous forme de contrat pendant laquelle un propriétaire met en location ses biens. Il peut s’agir d’une maison, d’une voiture, d’un parc automobile, de biens mobiliers ou immobiliers, d’équipements divers, de fond de commerce, de terrains etc. Cette procédure également connu sous le nom de “leasing” présente un avantage non négligeable, c’est que le locataire a des possibilités de devenir propriétaire à la fin du contrat.

le crédit à la consommation : on fait appel à un crédit à la consommation quand on est en plein milieu d’un projet et qu’on a plus suffisamment de moyens pour le terminer.

le crédit immobilier : comme son nom l’indique, le crédit immobilier a pour objectif de soutenir l’emprunteur dans ses projets de construction immobilière ou d’achat immobilier. C’est également une méthode de financement selon lequel le commanditaire exige une garantie de remboursement du genre hypothèque en échange de son investissement.

le regroupement crédit : c’est la solution qui s’offre aux particuliers en matière de gestion de crédits. Très souvent on réalise qu’on a dû contracter plusieurs emprunts pour telle ou telle autre raison, finalement gérer toutes ces transactions peut être angoissant, il suffit alors de procéder à un regroupement crédit. Le but est de réunir les différents crédits pour n’en faire qu’un afin de pouvoir mieux les administrer. On se retrouve alors avec un seul contrat, un seul taux d’emprunt et un seul créancier.

Ceci étant, il est convenable de se rendre à la bonne adresse pour avoir la bonne information. Comme nous l’avons évoqué plus haut, monsieurcrédit.fr est la plate-forme idéale pour obtenir les bonnes indications concernant toutes vos préoccupations en matière de finance.