Comment faire connaitre son entreprise grâce au marketing réactif !

marketing

Aujourd’hui, l’e-commerce est une technique de vente utilisée par un grand nombre d’opérateurs économiques pour ne pas dire la majorité d’entre eux. Cela certainement parce qu’internet est à la portée de tous, facile à utiliser et réduit les dépenses pour le déplacement. De ce fait, la course pour avoir le maximum de clients sur le web est devenu une priorité pour faire connaitre son entreprise sur internet.

Vente en ligne : gagner la confiance des visiteurs

Il faut savoir que le fait de gagner la première place sur les moteurs de recherche est une chose mais comment faire connaitre son entreprise afin de gagner en un seul coup d’œil et en quelques clics la confiance des internautes ?
Certes, grâce à différents outils de marketing efficaces, nombre d’entreprises e-commerce et de boutique vente en ligne réussissent à s’octroyer une bonne place sur le web. Toutefois, le souci majeur peut demeurer au niveau de l’obtention d’un chiffre d’affaire idéal. Cela se fait pratiquement par le fait de vendre beaucoup : ce qui est tout à fait évident. Cependant, de nombreux e-commerçant connaissent un tel souci que des personnes reviennent sur leur décision et reculent à seulement un clic de remplir leur panier.

Une solution dans les blogs d’informations sur le web

Pour résoudre ce souci, il n’y a rien de mieux que d’offrir une assistance directe aux clients qui sont sur le point d’acheter. Habituellement, les visiteurs ne sont guidés que par leur propre instinct et peuvent de ce fait hésiter d’un moment à l’autre à acheter. La technique du marketing réactif est alors une des meilleures solutions pour éviter cela. Cette méthode consiste à entrer en contact direct avec le client, dès que celui-ci fait preuve d’hésitation. Cette technique, certes récente, a peut-être été un peu dépassée par de nouvelles autres, mais fait encore preuve d’efficacité. Toutefois, rien de mieux que de suivre les actus dans les blogs informations sur le web.

Obtenir un meilleur taux de transformation?

Le taux de transformation d’un site augmente quand les internautes qui passent leurs commandes augmentent en nombre ou en pourcentage par rapport à ceux qui ne font que visiter et quittent le site sans faire le moindre achat. Il est possible de mesurer ce taux de transformation, la société concernée peut déjà voir cela sur son chiffre d’affaires. Un consultant e-commerce propose de recourir au « marketing réactif » pour booster le taux de transformation d’un site e-commerce.
Il y a différentes manières d’augmenter le taux de transformation. De nombreux sites procèdent par le « chat en ligne ». Ainsi, les visiteurs peuvent entrer en contact avec un conseiller du site et gagnent du temps dans la sélection des produits qu’ils recherchent en demandant des renseignements détaillés avant de passer à l’acte d’achat. C’est aussi un moyen pratique pour aider les internautes à passer leurs commandes. Ce type de procédé implique toutefois une grande disponibilité, il faut qu’il y ait toujours quelqu’un pour prendre en charge les internautes, plus exactement les clients.

Comment souscrire un prêt hypothécaire ?

Comment souscrire un prêt hypothécaire ?

Par définition, le prêt hypothécaire est une forme de prêt d’argent, accordé à condition de mettre en hypothèque un ou des biens de nature immobilière. En échange, l’emprunteur sera tenu  de rembourser le capital et en plus de payer les intérêts. C’est une opération financière qui peut s’avérer avantageuse sous bien des angles, mais comment se déroule la souscription ? Lire plus …

Le contrôle technique 2018 : Quelles nouveautés ?

Dès le mois de mai 2018, le contrôle technique serait effectif et cet événement commence à faire la polémique. C’est bien la ruée dans pas mal de ces centres de contrôle technique. Les automobilistes s’inquiètent par rapport aux nouveautés de ce contrôle. Quelles sont les nouvelles dispositions ? Quand doit-on aller faire ce contrôle ? Chez qui doit – le faire ? Quels sont les véhicules qui sont concernés ?  Plein de questions vous passent par la tête ? Vous trouverez les bonnes réponses par ici !

Pourquoi un nouveau contrôle technique ?

Les évolutions du contrôle technique sont assez nombreuses mais une chose est sûre : il restera périodique. Il s’agit d’un examen à passer après quatre ans de la mise en circulation de votre voiture avec une périodicité de deux ans. L’objectif derrière ces nouveaux est la volonté de se plier aux nouvelles normes européennes. L’idée principale de projet est d’avoir un contrôle technique identique au niveau européen. Si ce contrôle vous occasionne certaines dépenses supplémentaires, il représente une occasion précieuse pour s’assurer de la sécurité de votre véhicule. A cet effet, il vous est possible de contrôler certaines composantes de votre voiture telles que le pare-brise. Cet élément étant un accessoire clé pour la sécurité des passagers et du chauffeur doit faire l’objet d’une   réparation pare brise paris s’il le faut. Dans certains cas, le remplacement est indispensable.

Ce que vous devez retenir sur ce nouveau contrôle technique

Cinq points majeurs son à retenir à propos de ces nouvelles instructions. Le nouveau contrôle technique sera effectif dès le 20 mai 2018 dans tous les centres agréés. Les défaillances mineures à vérifier sur votre véhicule seront moins nombreuses. En effet, elles passent de 230 règles dans l’ancien régime à 139 seulement dans le nouveau contrôle.  Par contre les défaillances majeures vont augmenter considérablement. Elles passent de 177 points pour atteindre les 340 points. Dans ce cas, l’automobiliste fera face à une obligation de réparation dans un délai de deux mois suivi d’une validation via une contre-visite. Suite à cette augmentation des points à vérifier la durée du contrôle est rallongée de 15 minutes auparavant à 30 ou à 40 minutes pour un contrôle plus exhaustif. Le prix va suivre ces évolutions pour passer à 80 euros en moyenne. Il est aussi à noter que la contre-visite pourrait devenir payante.

Quels sont les points vérifiés dans ce nouveau contrôle ?

Le nouveau contrôle technique de 2018 portera sur 131 organes au lieu de 123. La vérification de ces composantes pourrait déceler jusqu’à 600 défauts contre 409 seulement pour le contrôle technique actuel. Aujourd’hui, les spécialistes du contrôle relèvent deux niveaux de défauts. A partir du 20 mai 2018, ils relèveront trois niveaux :

  • La défaillance mineure: ce niveau va comprendre 139 points.
  • La défaillance majeure : Ce niveau concernera 340 points. Si un ou plusieurs éléments sont défaillants, le véhicule sera soumis à une contre-visite. L’automobiliste aura un délai de deux mois pour réparer les organes défaillants. Parmi ces points, on peut évoquer le mauvais état de l’essuie-glace, le lave-glace à sec, l’usure des disques de freins ou de plaquettes…
  • La défaillance critique : Ce niveau comportera 127 points de contrôle. Si l’un des ces éléments est défaillant, le véhicule sera immédiatement immobilisé. On peut évoquer la fuite du liquide de freins, des pneus lisses (ou trop usés), une fêlure sur le pare-brise qui gêne la visibilité du chauffeur. A ce titre, le centre du contrôle technique appose une vignette sur le pare-brise du conducteur. Ce dernier aura 24 heures pour réparer la défaillance constatée.